ADS
15 Sep 2021

Déçus, des Togolais auraient bien voulu être Béninois

L’information fait le tour des réseaux sociaux depuis mardi. Les populations des cantons de Badin et de Kamina dans la préfecture de l’Est-Mono ne sont pas du tout contentes. Elles le disent dans une lettre et avertissent qu’elles veulent entreprendre prochainement des démarches auprès des autorités béninoises pour être rattachés à ce pays voisin du Togo.

Pour justifier leur volonté, ils mettent sur la place publique une vingtaine de raisons aussi bien politiques, sociales qu’économiques. Ils vont même jusqu’à hisser le drapeau béninois.

« Nous populations desdits cantons proclamons solennellement notre zone rattachée à la République du Bénin où nos populations se tournent le plus souvent non seulement pour vendre leurs récoltes mais aussi acquérir les biens de première nécessité. Nous entreprendrons très incessamment des démarches auprès des autorités béninoises pour une prise en compte sérieuse de nos préoccupations, afin que nos populations s’épanouissent », écrivent les 2 cantons.

Au nombre des raisons avancées, on peut lire des promesses non tenues par le parti au pouvoir alors que, disent ces populations, elles ont fait enregistrer de bons scores à ce parti lors de plusieurs élections, l’inexistence des cadres de la zone dans les structures étatiques, la non accusation de réponses à toutes les sollicitudes d’aménagement des pistes rurales.

Ces populations mettent aussi en avant le manque d’infrastructures routières et sanitaires, d’électricité, l’inexistence d’un lycée moderne à Kamina.

Pour eux, c’est inadmissible qu’un fils de la zone ne soit jamais nommé préfet chez eux.

Read 463 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…